AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faire le premier pas | Noelani.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Faire le premier pas | Noelani.   Jeu 22 Mar - 18:08



    Espionner ses voisins ça n’est vraiment pas quelque chose de bien. Colin le sait parfaitement, mais il n’avait pas pû s’empêcher de le faire. Bon d’accord, il n’espionnait pas tous ses voisins, seulement une voisine. Hum … dit comme ça, ça pouvait être flippant, mais ça ne l’était pas du tout. Ca faisait six mois que cette voisine, Noelani, lui avait adressé la parole pour la première fois et depuis il aimait bien flirter avec elle. Bon au début, c’était pour voir si elle serait réceptive, mais elle l’avait presque envoyé boulé. Il avait donc été surpris, parce qu’elle n’avait pas pris de gants avec lui. Il avait décidé de ne plus jamais recommencer, mais il n’avait pas pû s’en empêcher. En même temps, le fait qu’elle a du répondant et qu’elle soit clairement séduisante semblait faire dérailler son cerveau. Heureusement qu’il arrivait encore à parler, mais il s’était repris avec le temps. Cependant, il avait remarqué qu’elle rentrait tard chez elle. En posant quelques questions et grâce à l’aide de Google et internet, il était parvenu à découvrir le métier de la jeune femme. Ca n’était clairement pas rien. Ecrire des livres était important et d’ailleurs Colin en avait acheté un, le plus récent, pour voir de quoi ça parlait. Il devait avouer qu’il avait beaucoup aimé cette lecture. Lui qui n’était pas un grand lecteur, avait vraiment apprécié ces heures à lire.

    Plusieurs fois, il avait eu l’intention d’aller la voir pour en parler, mais à chaque fois il s’était dégonflé. Non pas qu’il avait peur, mais il n’était pas vraiment doué pour entamer la conversation avec elle, comme il avait pu le constater par le passé. Mais aujourd’hui il était décidé à faire le premier pas. Sa journée fut bien remplie avec tout ce qu’il avait à faire, mais ce fut le soir qu’il se rendit en ville pour faire un achat. Des sushis, du riz cantonais, des nems, du porc au caramel et d’autres plats qu’il espérait être appréciés par la jeune femme. En regardant l’heure, il pensait qu’elle serait déjà chez elle et il espérait que ça serait le cas. Allant frapper à sa porte, il attendit patiemment qu’elle vienne ouvrir. Il fallait qu’il reste calme, qu’il ne dise pas de bêtises et qu’il se montre souriant. Bon pour le dernier ça devrait aller, il l’était toujours. Tentant de rester positif, il frappa une seconde fois, se demandait si elle était vraiment rentrée ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Ven 23 Mar - 9:22


 
faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

 
La journée avait commencé tôt pour elle ce matin. Après un changement de tenue pour aller courir avant de rentrer et d'aller au campus pour donner ses cours, elle avait profiter de ce moment là pour amener Pepper courir avec elle, la chienne ravie de pouvoir se dégourdir les pattes au parc avec sa maîtresse. Après tout, elle n'allait la retrouver que tard ce soir, autant qu'elle dépense déjà un peu d'énergie dehors plutôt qu'à trop faire de bruit dans le loft le restant de la journée. Douchée puis rassasiée après un bon petit déjeuner vu qu'elle ne pourrait déjeuner qu'en début d'après-midi, Lani partait donc pour l'université, mug de thé à la main et son sac sur l'épaule. Cinq cours différents aujourd'hui, c'était dense et heureusement que ça n'était que pour un semestre, à défaut de locaux libres pour espacer ses cours. Elle savait se montrer accommodante quand il le fallait, puis ça lui laissait aussi plus de temps libre le reste de la semaine pour le coup, ce qui n'était pas plus mal en ce moment puisqu'elle travaillait sur son prochain bouquin. Une enquête sur les méandres des réseaux de trafiquants d'êtres humains. Elle venait de passer une semaine entière à mettre son nez dans des dossiers qu'on lui avait gracieusement laisser consulter parmi les archives de l'agence -aider le F.B.I. avait ses avantages parfois- et par chance, elle n'avait pas le coeur fragile car certaines affaires étaient particulièrement horribles. C'était une chose qu'elle ne comprendrait jamais d'ailleurs, cette capacité qu'avait toujours eu l'Homme pour la violence et l'autodestruction. Et vu comment la situation dans le monde était en ce moment un peu partout, ça n'était pas encore près de s'arranger, pensa-t-elle.

Plus le temps de s'attarder sur ses pensées personnelles une fois arrivée au campus, elle devait passer par son bureau pour déposer des copies avant d'aller donner son premier cours et tout s'enchaîna après. Une maigre demi-heure de pause pour avaler un sandwich acheté à la cafétéria de la fac, puis le reste de ses cours et après des entretiens avec certains étudiants puisqu'elle avait des conseils à leurs apporter dans la préparation de leurs thèses -certains en avaient bien besoin, surtout celui qui venait de réaliser que dans moins de six mois, il devrait faire sa présentation et qu'il avait à peine entamer ses recherches-. Et oui, même si la grande majorité des élèves assistant à ses cours étaient de "bons" étudiants, le propre même de la fac c'est qu'il y avait toujours dans le lot un ou l'autre qui se retrouvait à bosser dans la précipitation du à sa passivité, pour ne pas dire à son j'm'en foutisme -chose qu'elle ne comprenait pas non plus quand on sait combien coûtait une année de fac ici-.Et sans crier gare, lorsqu'elle referma la porte de son bureau pour rentrer chez elle, il était déjà 19h passé. Encore une bonne grosse demi-heure avant de pouvoir atteindre son chez elle à Noho et en chemin, elle se maudit d'avoir encore oublié de valider sa commande de courses pour être livrée et ne pas avoir à faire le déplacement elle-même. Tant pis, elle commanderait encore ce soir, ça n'était pas comme si de toute façon elle n'avait pas le numéro d'une demi-douzaine de restaurants pré-enregistrés sur son portable depuis le temps. Arrivant enfin à son immeuble, elle sortait son trousseau de clé alors que les portes de l'ascenseur s'ouvraient devant elle quand son regard se posa sur une scène inédite. Son voisin toquait à sa porte, les bras chargés de ce qui semblait être de la nourriture. Fronçant les sourcils face à cette image, elle avança vers lui, surprise et se demandant quelle mouche l'avait piqué. « Je sais qu'ils livrent vite mais j'ignorais que vous jouiez les livreurs aussi. » lança-t-elle tout en arrivant à sa hauteur. « Qu'est-ce que c'est tout ça ? » et pourquoi vous frappez à ma porte se retint-elle de demander également alors qu'elle tentait de ne pas se montrer trop désobligeante avec lui pour une fois.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Ven 23 Mar - 21:52



    Travailler chez soi était clairement un avantage selon Colin. Evidemment, avant de pouvoir faire une telle chose, il avait travaillé dans des entreprises et parfois loin de son logement, mais il faisait toujours en sorte de ne pas finir trop tard. Forcément, il avait remarqué ce qui se passait chez sa voisine de ce côté-là. Elle rentrait tard et il se demandait s’il ne pouvait pas lui être d’une utilité quelconque. D’autres auraient pensés que lui rendre service voudrait dire finir dans son lit, mais pas Colin. Au contraire, il voulait juste aider la jeune femme et s’il n’y avait rien en retour, ça lui était complètement égal. C’était la façon dont ses parents l’avaient éduqués et aider les autres lui venaient naturellement, même si sa voisine semblait réticente là-dessus. Mais ce soir, il était bien décidé à lui apporter un dîner. Après avoir été faire quelques achats dans un restaurant qu’il aimait bien, il était de retour dans leur immeuble. Il est vrai qu’il ne connaissait pas les goûts culinaires de la jeune femme, mais il se disait que tout le monde devait aimer ce qu’il avait pris. Il savait que certaines personnes n’aimaient pas les sushis, c’était donc pour ça qu’il avait pris plusieurs autres plats. Un peu de diversité ne faisait jamais de mal. Frappant une première fois à sa porte, il se demandait comment elle allait réagir.

    Allait-elle ignorer le fait qu’on frappe à sa porte ? Allait-elle juste prendre la nourriture et lui claquer la porte au nez ? Allait-elle l’interroger sur son soudain geste ? Il n’en savait rien, mais plus les secondes passaient et plus il fixait la porte sans aucune réponse. Frappant une seconde fois, il se retourna vers la voix qui venait de s’élever derrière lui. Elle était là, ses clés en mains et il comprit que s’il n’avait pas vu la porte s’ouvrir c’était parce qu’elle n’était pas chez elle. Il raya donc la ligne de l’ignorer à travers la porte. C’était encourageant non ? Il décida de le prendre comme tel et il se concentra alors sur ses propos. Etait-ce un trait d’humour pour se moquer de lui ? Il n’aurait sû le dire, mais à sa question, il se mit à sourire, content qu’elle l’ait remarqué sans lui dire de tout garder pour soi.

    C’est notre dîner.

    Il pencha légèrement le sac pour qu’elle puisse y voir les boîtes.

    J’ai remarqué que vous finissiez tard, alors je me suis dit que ça serait une bonne idée de venir vous offrir le dîner et pourquoi pas de vous tenir compagnie.

    Trop direct ? Tant pis, il ne pouvait pas revenir en arrière désormais. Fixant la brunette, Colin devait avouer qu’elle avait un côté assez impressionnant. C’était étrange, mais il ne se laisserait pas démonter. De plus, il devait avouer qu’il était curieux d’en apprendre plus sur elle. Il comptait donc pouvoir mettre les pieds chez elle et discuter ensemble.

    J’ai pris plusieurs plats comme je ne connais pas vos goûts culinaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Dim 25 Mar - 14:53


 
faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

 
Travailler chez soi, oui, elle faisait ça en partie, surtout quand elle travaillait sur ses bouquins ou pour préparer ses cours mais rester trop longtemps immobile ou avoir à portée toutes les tentations pour ne rien faire, ça n'était pas pour elle. Rappelons qu'au départ, la demoiselle pensait devenir médecin, pas vraiment un boulot où on se tourne les pouces, surtout qu'elle s'orientait pour les urgences. Mais cette vie là était loin derrière elle maintenant, et même si elle avait pris une voie différente, elle était épanouie et c'était bien là l'essentiel, pas vrai ? Qu'elle ait pu dépasser la douleur et la peine qu'avaient provoqué la mort de sa mère et d'en avoir fait une force et une carrière plutôt brillante. Cette dernière la tenait occupée une bonne partie de la journée en général oui, mais elle était loin de se douter que cela était source de problème pour quelqu'un d'autre qu'elle ou ses animaux, ce qui était pourtant visiblement le cas puisqu'elle venait de retrouver son voisin devant sa porte, qui lui apportait, de ce qu'elle pouvait en déduire vu les circonstances, de la nourriture. Était-ce une blague de sa part ? Ou devait-elle commencer à réellement se méfier de lui, vu ce guet-apens qui dans d'autres circonstances, ferait s'allumer pas mal de signaux dans sa tête. Elle ne l'avait pas mis dans la catégories des mecs potentiellement dangereux, de ce qu'elle avait pu juger jusque là. Comment dire, pour elle, Colin était comparable à un adorable labrador ? Fougueux et toujours prêt à jouer, qui veut bien faire en vous inondant de câlins, voilà l'image qu'elle avait de lui, vu leurs échanges jusqu'à présent. Et même si elle n'était pas aveugle et pouvait admettre qu'il avait des atouts physiques non négligeables, elle ne cherchait pas un toyboy comme certaines pouvaient le faire arrivées à son âge. Et les mecs de son âge courraient plus après tout ce qui bougent en général, donc tout ce flirt avec elle ne pouvait être que parce qu'il voulait pouvoir se vanter d'ajouter une femme plus mûre à son tableau de chasse.

Déformation professionnelle que de tout de suite penser ça et de ne pas lui accorder le bénéfice du doute ? Peut-être mais elle savait bien que parfois les apparences pouvaient en effet être trompeuses et vu sa gueule de dieu nordique, il pouvait avoir n'importe quel mannequin à son bras quand il le voulait, alors que pouvait-il bien lui trouver ? Pas qu'elle ne se pense pas assez bien niveau physique -non, pour son âge, elle était même plutôt gâtée- mais elle cherchait la stabilité, quelqu'un qui comprenne ses horaires et sa façon de vivre, pas juste des bons moments à deux avec aucun échange derrière. Mais bon, maintenant qu'il était devant sa porte et qu'il semblait apporter de la nourriture en offrande, elle n'allait pas non plus lui dire d'aller se faire voir. Ce qui ne l'empêcha pas pour autant de faire un petit commentaire alors qu'elle s'avançait vers lui. Bien sûr elle le taquinait mais il n'avait pas l'air de saisir cette nuance. On peut le comprendre, vu comment elle lui répondait habituellement. « Notre dîner ? » répéta-t-elle, un peu incrédule et surprise par une telle déclaration. Il s'invitait donc chez elle ? Le laissant s'expliquer, elle ne savait pas trop comment prendre tout ça même si le geste était basé sans aucun doute sur de la gentillesse. Elle aurait quand même aimé être prévenue auparavant, histoire d'avoir pu rangé l'appart un peu plus ou ne pas avoir à revoir toute son organisation. « Vous êtes quand même conscient que je suis capable de me nourrir par moi-même à mon âge ? » dit-elle tout en avançant vers sa porte pour y insérer ses clés, le forçant à se pousser un peu pour lui laisser l'accès. Relevant son regard vers lui -forcément, vu qu'il faisait une bonne tête de plus qu'elle, même si elle portait des talons-, elle ne tourna pas encore la clé. « Si j'accepte de vous laisser entrer, ça vous fera arrêter d'essayer de me draguer ou pas ? » Dites sur un autre ton, cette phrase aurait pu être prise comme une invitation à aller se faire voir, mais elle devait avouer que pour une fois, il tombait bien, et puisqu'il revenait toujours à l'attaque malgré le fait qu'elle le repoussait, elle pouvait au moins lui donner un point pour être tenace. Aussi elle esquissa un léger sourire -à peine visible- et tourna sa clé dans la serrure pour ouvrir sa porte, entrant dans son loft, le laissant entrer à sa suite alors que Pepper arrivait déjà dans l'entrée pour venir saluer sa maîtresse comme il se doit.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mar 27 Mar - 22:25



    Un labrador ? C’était la bonne couleur c’est sûr, enfin sauf pour les noirs, mais c’est vrai que c’était sans doute la première image que les gens avaient de lui. Il était souriant, toujours prêt à discuter, plein d’énergie. Elle avait donc raison sur ce point, mais non il n’était pas un homme dangereux. Peut-être en jeux vidéo, parce qu’il était doué, mais pas autrement. Là où elle avait tort, c’était en parlant de tableau de chasse. Il n’en avait pas et il n’en avait jamais eu. Même s’il avait un physique attrayant et même plus que ça, il n’en jouait pas. Enfin, pas toujours. Evidemment, ça lui avait valu de super places de concerts ou des frites en plus dans un menu de fast-food, mais c’était tout. Il ne jouait pas de son physique avec les femmes dans sa vie sentimentale. Il fallait le prendre comme il était et cela voulait dire être un grand gamin parfois, mais aussi être un type posé qui n’allait pas en boîte tous les soirs. Oui il était jeune, mais il savait aussi être responsable. Donc, en ayant vu que sa voisine rentrait souvent tard, il avait décidé de lui amener à manger. Cependant, elle ne venait pas lui ouvrir et il comprit pourquoi quand elle parla derrière lui. Elle n’était pas encore chez elle et après l’avoir écouté parler, il indiqua qu’il était là avec leur dîner. Il n’avait pas songé à la façon dont il venait de le dire et il ouvrit la bouche avant de la refermer et finit par hocher la tête.

    Oui, notre dîner.

    Il allait devoir apprendre à lui tenir tête. Elle était intimidante et il n’avait pas l’habitude de recevoir ce genre de traitement, mais ça allait sans doute lui apprendre à justement prouver à la jeune femme qu’il pouvait être à la hauteur. Continuant d’expliquer pourquoi il était là et pourquoi il avait amené le dîner, il termina le tout en la fixant, voulant savoir ce qu’elle comptait faire de lui.

    Oui, je sais.

    Il ne comptait pas dire autre chose. Si elle voulait prendre la nourriture et lui dire de déguerpir, elle allait devoir le faire de vive voix. Il ne comptait pas bouger et il continua de la fixer. Seulement, il dû bouger pour qu’elle puisse ouvrir la porte de chez elle. C’était bon signe non ? Il n’en était pas certain. Alors, il la regarda faire avant d’esquisser un sourire à sa question.

    Il n’y a qu’en me laissant entrer et passer la soirée avec vous que vous saurez si c’est le cas.

    D’accord, elle pouvait clairement lui coller son poing dans le nez avec une telle remarque. Seulement il n’allait pas se laisser faire aussi facilement. Non, il n’était pas à l’aise, mais oui il pouvait s’amuser un peu. Bon évidemment la réponse était non, il n’arrêterait pas de la draguer pour autant. Elle l’attirait, il n’y pouvait rien et il voulait juste qu’elle aille bien. Cela se traduisait ce soir par lui apporter à manger. En la voyant ouvrir la porte, il la suivit sans attendre. Elle aurait très bien pû lui claquer la porte au nez, donc il fonça et regarda autour de lui avant de regarder la chienne qui venait vers sa voisine.

    Quel est son nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Jeu 29 Mar - 15:57


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Elle avait appris à ne pas se fier aux premières impressions en étudiant la criminologie et de sa propre expérience depuis qu'elle bossait avec la police, ça c'était vérifié plus d'une fois. Une vieille dame en apparence totalement inoffensive qui gérait en vérité un réseau de distribution de drogues dans son quartier, avec des jeunes qui lui "rendaient visite" comme vendeurs. Ou un suspect qui avait tous les traits de ce que dans les films on appellerait, un vrai psychopathe, qui était en fait quelqu'un d'extrêmement doux et réservé, justement parce que les gens assumaient des choses à son sujet qui étaient totalement à côté de la plaque. Mais bon, elle avait aussi appris à se fier à son instinct et pour l'instant celui-ci lui disait de rester sur ses gardes face à son voisin. Pas qu'elle le pense capable de pouvoir s'en prendre à elle, mais elle ne cernait tout simplement pas vraiment ce qui avait fait naître chez lui un quelconque intérêt pour elle, voilà tout. Alors de le voir devant sa porte, nourriture à la main et s'invitant chez elle, clairement c'était une nouvelle étape dans leurs échanges, qui habituellement étaient plutôt courts et dans la limite de la politesse. Les échanges de courtoisie c'était certes une norme mais une norme à laquelle dans l'immeuble tous les habitants ou presque ne se pliaient guère -elle ne devait connaître que 3 ou 4 de ses voisins, et ce en incluant Colin, c'est dire à quel point ici on était plus du genre à prôner la distance que l'entente cordiale entre voisins-. Mais puisqu'il semblait absolument tenir à continuer de lui faire des avances, cette fois-ci elle allait tenter de ne pas être trop tranchante avec lui, car dans le fond ça l'arrangeait de ne pas avoir à faire à dîner même si elle venait de commander un repas. Seulement puisqu'il s'invitait par la même occasion chez elle, Lani tenait à préciser une chose: elle était parfaitement capable de s'alimenter toute seule. Pas besoin qu'on la surveille pour vérifier qu'elle mangeait bien. Hochant simplement la tête quand le grand blond répondit qu'il en était conscient, elle fit donc chemin pour arriver à sa porte afin de l'ouvrir.


Oui, pour cette fois elle cédait. Non sans au passage demander si ce geste là pourrait lui garantir qu'il cesse de flirter avec elle à l'avenir. « J'aurais du me douter que vous alliez répondre un truc pareil. » rétorqua-t-elle après l'avoir écouté, entrant chez elle pour être accueillit par sa chienne presque aussitôt. « Elle s'appelle Pepper. » La chienne passa de sa maîtresse au nouveau visiteur après une rapide caresse et la jeune femme sourit. Entre labradors, ils devaient se reconnaître pensa-t-elle avant de secouer la tête et de prendre son portable pour annuler sa commande avant qu'il ne soit trop tard. Raccrochant et déposant le téléphone sur le comptoir de sa cuisine, elle y déposa dans la foulée son sac et retira sa veste, revenant vers le salon puis l'entrée pour l'y accrocher, se retournant vers Colin qui était encore avec sa chienne. « C'est une vraie guimauve, elle va vous coller toute la soirée, vous êtes prévenu. » Précisément pour cette raison qu'elle l'avait adopté d'ailleurs, cette grosse boule de poils débordante d'amour. Retournant dans sa cuisine chercher des assiettes et des couverts -elle mangeait avec des baguettes mais elle savait que tout le monde ne maîtrisait pas cet ustensile donc elle pensait aussi à son visiteur, elle revint vers la table pour y mettre tout ça. « Vous êtes conscient que je vous ai laissé entrer parce que vous avez apporter le dîner. Ça ne veut en aucun cas dire que je vous donne une chance. » En tout cas c'est ce qu'elle se disait, se répétait que c'était même. Il ne devait pas se faire de fausses idées. Il voulait peut-être vraiment en apprendre plus sur elle mais ça ne voulait pas dire qu'elle allait le laisser faire, encore persuadée que tout ça n'était rien d'autre qu'un passe-temps temporaire pour lui et qu'il finirait par se lasser en voyant qu'elle ne répondait pas à ses tentatives de séduction. C'était mieux pour tous les deux de toute façon, qu'est-ce qu'elle pouvait vraiment lui offrir avec la vie qu'elle menait ?
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mar 3 Avr - 17:05



    Faire face à des personnes qui ne le comprenait pas, il en avait l’habitude. Que ça soit avec ses proches, avec des collègues, amis et même avec des personnes qui avaient décidés qu’il n’était pas intéressant. Dommage pour eux, parce que lui continuait son chemin. Il était intrigué par sa voisine et surtout par le fait qu’elle semble peu souriante avec lui pour ne pas dire pas du tout. Pourtant, elle lui apparaissait comme une femme sûre d’elle, une femme plein de caractère et il avait pensé que sa façon de lui sourire et ce flirt qu’il avait mis en place l’aurait fait sourire, mais c’était tout le contraire. D’ailleurs, la faire sourire, de façon sincère et spontanée était un peu devenu un but pour lui. Seulement, elle n’avait pas besoin de le savoir. Si elle le savait, il se demandait si elle ne demanderait pas à ce qu’il déménage et il aimait trop son appartement pour ça. Mais surtout la jeune femme lui manquerait. Donc, il gardait cette information pour lui. Il préférait plutôt partir sur le fait qu’il avait remarqué qu’elle rentrait tard chez elle et il avait donc décidé de lui apporter le dîner. C’est pour cela qu’il était devant sa porte à attendre qu’elle lui ouvre, mais il découvrit qu’elle était derrière lui. Evidemment son ton et sa façon de lui parler aurait dû le faire fuir, mais il était bien décidé à rester et dîner en sa compagnie. Il confirmait ensuite qu’il savait qu’elle pouvait se nourrir seul, ça il n’en doutait pas. Colin fut donc bien content quand sa voisine décida de le laisser entrer chez elle. Pour lui c’était clairement un grand pas, mais il lui fit comprendre aussi que pour ce qui était du flirt, il n’y a qu’en dînant avec lui qu’elle en saurait plus. Fier de sa remarque, il entra donc chez elle et regarda autour de lui avant de découvrir le chien de la jeune femme. Demandant son nom, Colin se baissa et caressa la tête du chien.

    Salut Pepper.

    Posant le sac de nourriture au sol, il pû caresser l’animal des deux mains. Il n’avait même pas remarqué que Noelani avait déjà fait un tour jusqu’à sa cuisine avant de revenir vers eux. Aux paroles de la jeune femme, il sourit de plus belle.

    Ca ne me dérange pas et puis au moins il y en a une de vous deux qui m’apprécie.

    Se redressant, il reprit en main le sac de nourriture avant de suivre sa voisine. Haussant les épaules à ses propos, il acceptait ça.

    Si vous le dites. Si c’est le cas, je reviendrais le plus souvent possible vous servir le dîner alors.

    Il avait fait exprès de ne pas dire tous les soirs, parce qu’il savait qu’elle dirait non et il voulait montrer qu’il pouvait aussi laisser de l’espace.

    Si vous me dites ce que vous aimez, je pourrais venir avec.

    Oui, bon là ça n’était pas du tout subtil pour connaître ses goûts. Il aurait pû faire mieux, mais c’était trop tard, c’était dit. Alors, il commença à disposer les différentes boites sur la table, attendant d’être invité à pouvoir s’asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mer 4 Avr - 15:54


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Oh Colin était quelqu'un d'intéressant, ça elle n'en doutait pas une seconde. Eh oui, sa curiosité et la déformation professionnelle l'avait poussée à faire une petite recherche sur son nouveau voisin et elle devait admettre que son parcours était impressionnant, surtout vu son jeune âge, mais c'était aussi pour ça qu'elle se montrait réticente face à ses avances. Qu'est-ce qu'un type qui a l'air d'avoir tout ce qu'il veut sans avoir à le demander pourrait bien vouloir faire avec quelqu'un comme elle, qui avait à peine le temps de s'occuper d'elle et qui passait le plus clair de son temps la tête dans un livre ou des dossiers ? Et si elle savait que les préjugés étaient idiots, pour elle clairement, entre son métier et son physique trop parfait, tout ça lui donnait clairement l'impression que s'il continuait à flirter avec elle, c'était parce qu'il s'était mis l'idée en tête et qu'une fois qu'il aurait eu ce qu'il voulait, il passerait à autre chose et les aventures d'une nuit, très peu pour elle même si ça collait avec son rythme de vie pourtant. Elle en avait eut d'ailleurs, quelques unes au fil des années mais elle ne voulait plus se donner la peine quand on sait ce que la poursuite amoureuse donnait de nos jours, entre les applications et sites de rencontres en tout genre qui n'étaient qu'un moyen plus  délicat pour les mecs de dire aux femmes "hey, tu veux baiser ?". Acerbe, sa vision du monde ? Peut-être bien mais elle avait bosser sur suffisamment d'affaires et vu assez d'exemples de types peuplant ces sites autour d'elle pour s'être forgée son opinion sur la question. Alors de trouver le grand blond devant sa porte, plats cuisinés dans les mains, ça la faisait se questionner sur ses réelles intentions. Après tout, certains types allaient loin pour obtenir ce qu'ils voulaient, ça pouvait être le cas ici même si il n'avait vraiment pas l'air de penser à autre chose qu'à son bien-être de ce qu'il disait là. Alors Lani décidait de lui accorder le bénéfice du doute pour le moment, bien contente de ne pas avoir à attendre encore une bonne demi-heure avant d'avoir un repas livré chez elle.

Sa chienne saluait déjà le nouvel arrivant -traitresse- tandis qu'elle allait annulé sa commande et déposer ses affaires dans la cuisine. Ceci fait, elle revenait sur ses pas, Colin toujours occupé à câliner Pepper qui avait l'air parfaitement ravie de recevoir tant d'attention. L'avertissant qu'à ce rythme, elle allait probablement le coller toute la soirée, elle roula des yeux à sa remarque tout en accrochant sa veste dans l'entrée avant de lui faire comprendre que le fait de le laisser entrer ici n'était en rien une réponse de sa part. Il apportait le repas, elle avait faim; ça en resterait là. La jeune femme haussa un sourcil et pencha la tête sur le côté en l'entendant dire qu'il n'était pas convaincu par ce qu'elle venait d'affirmer et qu'il reviendrait lui apporter à dîner plus souvent si ça lui permettait de revenir chez elle. Vraiment persistant le bougre. « Je ne suis pas bien difficile. Je n'aime juste pas le mélange des genres. Et la pizza à l'ananas. » dit-elle sans savoir pourquoi elle lui répondait vu que ça donnerait l'impression qu'elle l'encourageait à continuer à venir. « Vin, bière ou autre chose ? » demanda-t-elle alors qu'il déposait les boites de nourriture sur la table. Un bon moyen pour elle de changer de sujet et surtout de lui tourner le dos deux secondes histoire de reprendre le contrôle de ses esprits. Elle attrapait deux verres dans un des placards derrière elle et ouvrit son frigo pour sortir une bouteille d'eau pour elle, attrapant ce qu'il désirait au passage avant de refermer la porte. « Donc vous n'aviez rien de mieux à faire que de m'attendre devant ma porte pour vous assurer que je mange à ma faim, vous voulez vraiment que j'avale cette couleuvre ? » Encore une fois, elle remontait la garde en se montrant incrédule et directe avec lui. Franchement, si elle avait son argent et son âge, passer sa soirée avec sa voisine qui lui parle à peine ça ne serait clairement pas son option numéro un en terme de choix d'occupation.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Jeu 5 Avr - 18:18



    Les coups d’un soir très peu pour lui. Ca lui était arrivé deux ou trois fois, mais c’était quelque chose dont il n’était pas fier. Cependant, il avait toujours été clair sur ses intentions. Aujourd’hui, il préférait trouver quelque chose de stable et d’important pour lui. Il était persuadé qu’il pourrait trouver cela avec la jeune femme. Seulement, elle ne semblait pas du tout le calculer et plutôt mettre de la distance entre eux. Il ne savait pas pourquoi elle faisait une telle chose, mais ça lui donnait encore plus envie de se rapprocher d’elle. Il voulait lui montrer qu’il n’était pas qu’un joli minois. C’était souvent son problème d’ailleurs. Evidemment il n’allait pas s’en plaindre comme certaine personne avec un égo surdimensionné, mais parfois ça lui portait préjudice et c’était un véritable problème. D’ailleurs, ici ça semblait être un problème de taille, parce qu’elle pensait qu’il jouait de ses charmes. En partie évidemment vu qu’il flirtait avec elle, mais ça n’était pas que ça à ses yeux. Seulement, comment faire prendre conscience à la jeune femme que ça n’était pas le cas ? Il sentait qu’il allait devoir se creuser les méninges pour ça. Mais, il était content qu’elle accepte de dîner avec lui ce soir. C’était un premier pas à ses yeux. Entrant dans l’antre de la jeune femme, Colin regarda autour de lui, avant de voir approcher un chien. Souriant, il devait avouer qu’il aimait beaucoup les animaux. Après avoir entendu le nom de l’animal, il l’appela et commença à le caresser. Cette demoiselle semblait d’ailleurs apprécier la chose. Ne pouvant ensuite s’empêcher de faire une remarque à la jeune femme sur le fait qu’au moins sa chienne l’appréciait comparé à elle, il remarqua qu’elle avait roulé des yeux. Flut, ça n’était pas un sourire. Il allait devoir faire mieux à l’avenir. Se concentrant finalement sur Noelani, le blond se redressa pour reprendre son sac de nourriture avant de dire à la jeune femme qu’il pourrait revenir de temps en temps lui apporter le dîner. Puis, il lui demanda ce qu’elle aimait, de façon, peut-être un peu trop directe, mais tant pis.

    Vous n’aimez pas la pizza à l’ananas ?


    Une information qu’il notait mentalement pour ne pas se ramener un jour avec une telle chose. Evidemment, il savait que certains aimaient ça, comme d’autres la détestait. A la question de la jeune femme sur les boissons, il continua de sortir toutes les boites sur la table.

    Juste de l’eau s’il vous plaît.

    La laissant s’en occuper, il plia le sac vide et le posa au sol près de lui, écoutant la question qu’elle lui posait.

    Ca n’est pas une couleuvre. C’est vrai que j’aurais pû sortir ou rester chez moi devant la télé, mais c’était beaucoup moins intéressant que d’apprendre à connaître ma magnifique voisine.

    Esquissant un sourire, il se doutait qu’il aurait mieux fait de rester neutre dans sa réponse, mais c’était plus fort que lui.

    Je travaille chez moi tous les jours, toute la journée, donc sortir me fais du bien et c’est sympa chez vous.

    Il devait en effet avouer qu’il aimait bien la façon dont elle avait décoré son logement.

    De plus, ma mère m’a bien élevé et si je vois une personne que j’apprécie avoir besoin d’un coup de pouce, je sais être présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Jeu 5 Avr - 19:39


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Ça Lani, elle ne pouvait pas le savoir hélas -elle n'était pas télépathe après tout, ce qui aurait été bien pratique pour éviter certains mecs trop lourds par le passé avec qui elle avait tenté sa chance malgré tout-. Donc pour le moment, ne sachant pas qu'elles étaient les réelles intentions de son voisin envers elle, sa supposition la plus logique était qu'en effet, il s'était mis en tête de la séduire pour le plaisir de la chasse et qu'après tout ça ne pourrait que finir mal une fois qu'il aurait eut ce qu'il voulait. Voilà pourquoi elle se distance de lui au possible sans être totalement désagréable -même si ça n'en donnait pas l'air, j'en conviens bien-. Elle ne voulait pas se laisser avoir tant qu'elle ne saurait pas exactement sur quel pied danser avec Colin. Ce dernier était pour le moment occupé à faire connaissance avec sa chienne, qui évidemment adorait l'attention que leur visiteur lui apportait, cette grosse peluche sur pattes. Et cela inspira un commentaire de la part du jeune homme qui eut le don de la faire rouler des yeux car ok, rien ne le montrait pour le moment, mais elle ne le détestait pas non plus sinon croyez bien qu'il n'aurait jamais mis un pied dans son appartement si c'était le cas. C'était son refuge, son sanctuaire et si elle le laissait entrer c'est que quelque part, elle ne pensait pas qu'il était un type mauvais mais l'habitude ou plutôt sa méfiance après des blessures sentimentales répétées prenait le dessus.

La jeune femme répondait à sa question concernant ses goûts en matière de nourriture, précisant qu'en effet, elle n'était pas compliquée de ce côté là sauf en matière de pizza. Car oui, selon elle, l'ananas ça n'avait définitivement rien à faire sur une pizza; « Non et ça a toujours amusé ma mère, vu que je suis née à l'endroit où tout le monde trouve ça normal. » précisa-t-elle avant de lui demander ce qu'il désirait boire avec leur repas. Sortant donc au final deux bouteilles d'eau du frigo, elle s'en retourna auprès de lui, déposant sa bouteille devant le blond avant de témoigner son étonnement quant au fait qu'il n'ait apparemment pas mieux à faire que de s'occuper de son régime alimentaire. Avouez que quand même, quelqu'un de son âge et avec cette allure semblait plus dans son élément dans un club en soirée avec ses amis qu'à vouloir dîner avec sa voisine qu'il connaissait à peine. Mais lui semblait trouvé ça moins intéressant comme il venait de lui dire, glissant au passage un compliment dans sa phrase, qu'elle appréciait certes, mais qui n'était pas inattendue en soi vu qu'il flirtait ouvertement. Il ajouta qu'il aimait aussi son petit nid douillet, appréciant le changement de décor puisqu'il passait ses journées chez lui. « Vous savez ce qu'on dit, l'intérieur c'est le reflet d'une personne. » Hum, adage à moitié vrai pourtant, car certains dissimulaient bien leur réelle nature malgré un intérieur somme toute parfaitement normal. Elle devait arrêter de toujours penser le pire de tout le monde mais son boulot laissait des traces. Et ce que dit Colin alors ne l'aida pas à baisser la garde. « Donc selon vous juste parce que j'ai un rythme de travail qui me fait rentrer tard j'ai besoin d'aide ? C'est quoi comme logique ça ? Une femme ne peut pas s'en sortir seule si un homme n'est pas là pour l'aider et lui rapporter de quoi se nourrir ? Pas un peu néandertalien comme raisonnement ? » dit-elle en haussant un sourcil, tout en croisant les bras. Elle savait qu'il ne pensait pas à mal mais dit comme ça, il lui donnait véritablement l'impression qu'il pensait jouer les chevaliers en armure venant au secours de la demoiselle en détresse alors que clairement, Lani s'en sortait très bien toute seule. Et ça n'était clairement pas avec ce genre de commentaires qu'il allait marquer des points auprès d'elle.
made by black arrow[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Dim 8 Avr - 22:13




    C’est vrai qu’il aurait dû être direct, ça aurait sans doute été plus simple pour ne pas ramer comme il était en train de le faire. Seulement, elle semblait tellement sur la défensive, qu’il avait l’impression de tout faire mal. C’est aussi pour ça qu’il sortait son sourire et qu’il faisait des remarques comme pour Pepper. Cette dernière était bien plus gentille avec lui que n’était sa maîtresse. Mais il ne baissait pas les bras pour autant. Il n’avait pas dit son dernier mot et il ferait tout son possible pour qu’elle voit qu’il n’était pas simplement le voisin charmeur. Après avoir passé quelques minutes à s’occuper de Pepper, le jeune homme se releva finalement pour aller à table, servir le repas qu’il avait apporté. Bien sûr, la jeune femme était claire sur le fait qu’elle n’avait pas besoin de son aide. Ca il en était persuadé, mais ça ne voulait pas dire qu’il ne pouvait pas être sympa avec elle. Parlant ensuite de ses goûts culinaires, il fut surpris quand elle indiqua qu’elle n’aimait pas les pizzas à l’ananas. Chacun ses goûts bien évidemment, mais c’était bon à savoir, au moins il ne ferait pas la bêtise de lui en amener une. Riant à sa remarque, il devait avouer que ça avait un côté amusant c’était certain. Demandant finalement de l’eau, il n’avait rien besoin de plus. En l’écoutant poser des questions, il finit par indiquer qu’il aimait sortir de chez lui, c’était plus qu’agréable et ça lui faisait vraiment du bien. De plus, il aimait bien l’intérieur de la jeune femme. A sa remarque, il hocha la tête. Il en avait entendu parler oui, mais il n’y avait jamais porté beaucoup d’attention.

    Que veut dire votre intérieur alors ?

    Sans doute qu’elle était quelqu’un d’ordonné, de carré, sûre d’elle. C’était ce qu’il ressentait, mais il voulait savoir ce qu’elle en pensait et pourrait en dire. Puis, il indiqua que sa mère l’avait bien élevé et que donc il aidait les gens qu’ils apprécient. Seulement, ce qui devait être une phrase prouvant qu’il était un ami loyal, se retourna contre lui. Ouvrant la bouche pour répondre, il la referma finalement. Ca ne se passait pas du tout comme il l’avait prévu. Il avait vraiment pensé qu’elle aurait apprécié son geste et aurait été un peu plus ouverte. Soupirant lourdement, il secoua la tête.

    Vous prenez toujours tout mal ? Tout ce que je dis, c’est que je suis là pour les personnes à qui je tiens et vous, vous pensez que je veux vous rabaisser parce que vous êtes une femme ?

    Franchement, il ne comprenait pas sa façon de penser une telle chose. Alors, il croisa les bras sur son torse et se redressa en la fixant.

    Je vous apprécie Noelani. Vous êtes indépendante, forte, clairement déterminée et douée dans votre boulot. Mais vous n’êtes vraiment pas douée avec les gens ou alors c’est juste avec moi.

    Haussant les épaules, il devait avouer qu’il était un peu déçu.

    Je vous mets si mal à l’aise que ça pour que vous pensiez que je vous considère comme une femme fragile qui a besoin d’aide ? Je vous paraît être un type macho et qui veut vous mettre dans son lit pour le plaisir de le dire à tout le monde ? Si c’est le cas, dites-moi tout de suite de partir.

    Il avait dit tout cela sur un ton calme. Pas de haussant de voix ou de ton. Il n’était pas en colère, juste déçu, mais si elle voulait vraiment qu’il parte, alors il ne viendrait plus lui proposer de dîner et il ne lui adresserait même plus la parole. Au moins elle serait débarrassée de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Lun 9 Avr - 18:06


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

La vérité était qu'elle l'était, sur la défensive. Parce qu'elle avait perdu confiance en la gente masculine depuis un petit moment déjà. Sa dernière relation "sérieuse" avait fini par se révéler être un désastre vu qu'il voulait à tout prix la faire changer de boulot, trouvant le sien trop dangereux. Il n'avait pas tort, elle prenait des risques en travaillant avec les forces de l'ordre, certains types qu'ils envoyaient en taule étaient dangereux mais elle aimait le fait de pouvoir aider à les mettre derrière les barreaux justement, afin qu'ils ne puissent plus nuire à personne, enfin en théorie. Et si on laisse de côté celui qui était jaloux qu'elle gagne mieux sa vie que lui, pas surprenant qu'elle trouve qu'il y ait anguille sous roche face à quelqu'un comme Colin, qui en principe avait déjà tout pour lui. Mais bon, puisqu'il se montrait persistant, elle concédait de l'accepter chez elle pour cette fois, vu qu'il avait apporté le repas et pour surtout lui confirmer qu'il se trompait sur elle, et qu'il avait sans doute un simple crush sur elle et rien d'autre. La conversation était donc lancée à présent et elle s'amusait de voir sa chienne quémander des câlins de la part de leur visiteur, à croire qu'elle préférait déjà plus ce dernier que sa maîtresse. Répondant au compliment qu'il lui fit sur son intérieur, elle rétorquait qu'en général, ce dernier était révélateur de son propriétaire et évidemment, elle aurait du s'attendre à ce qu'il demande du coup ce que voulait dire le sien. « Que j'aime que chaque chose soit à sa place, que je sais ce que je veux et je ne veux pas sans prendre en compte l'avis de la masse et que j'aime la nature et le confort. Je préfère chiner de vieilles pièces avec une histoire plutôt que d'acheter un objet usiné à la chaîne. » Elle avait construit son nid petit à petit, en ajoutant ça et là des pièces qu'elle avait trouvé et surtout en suivant son envie plutôt que l'avis des autres. C'était chez elle après tout, donc c'était bien à elle que ça devait plaire, pas aux autres, puis l'endroit était accueillant et bien agencé.

Mais elle tiqua ensuite à quelque chose qu'il venait de dire. Cherchait-elle la petite bête ? Non, parce qu'elle en avait aussi connu des mecs pensant mériter de son attention parce qu'ils avaient bien agi avec elle comme si la politesse et un comportement respectueux envers elle leur donnait droit à une récompense. Écoutant sa réponse, elle avait senti qu'elle avait été trop loin mais difficile de revenir en arrière maintenant. Lorsqu'il en eut fini, elle se pinça les lèvres, réalisant qu'elle l'avait blessé alors qu'il ne faisait rien de mal et pris une inspiration pour chercher quoi dire sans le vexer encore plus. « Vous n'êtes pas un macho et je n'ai pas voulu me montrer si mauvaise mais... Je ne vois pas pourquoi vous pourriez avoir envie d'une relation avec quelqu'un qui visiblement n'a que son boulot dans sa vie. Vous pouvez avoir qui vous voulez » dit-elle en le désignant de la main pour parler de son physique avantageux, « ça me paraît donc suspect que votre choix se porte sur moi. » Voilà, elle avait fini par avouer ce qui la tracassait à son sujet. La raison pour laquelle elle ne voulait pas lui donner sa chance, pour éviter d'une nouvelle fois affronter une relation qui tournerait mal parce qu'on voudrait la changer à tout prix. Noelani s'aimait comme elle était, caractère, boulot et physique. Pas question de changer quoi que ce soit sous prétexte que les conventions sociales voulaient qu'à son âge, on devait être casée, mère de famille et j'en passe. « Je m'excuse si je vous ai blessé. »ajouta-t-elle enfin avant de boire une gorgée d'eau pour tenter de cacher sa gêne et reprendre une certaine contenance face à lui même si vu la situation, c'était limite peine perdue.
made by black arrow[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mar 10 Avr - 21:25



    Un simple crush. Ca avait été le cas la première fois qu’il l’avait vu. Après tout, c’est une femme magnifique et sûre d’elle. Seulement, en l’ayant croisé à plusieurs reprises, il avait pû constater que ça n’était pas un simple crush. Elle était plus importante que ça à ses yeux, mais elle ne semblait pas le prendre ainsi. Il savait qu’il aurait dû le lui dire directement, mais il y avait une partie de lui qui était clairement intimidé. Heureusement donc qu’il avait une alliée désormais en la personne de Pepper. Cette dernière semblait l’apprécier et il ne pouvait qu’en être heureux. Evidemment, il ne pû s’empêcher d’en faire la remarque, mais ça l’amusait. Puis, il commença à mettre le repas sur la table tout en répondant à ses questions au fil des minutes. Quand elle parla du fait que l’intérieur de quelqu’un représente cette personne, il voulait en savoir plus sur elle bien sûr. Hochant la tête, il pouvait en effet voir déjà tout cela chez elle. Ils avaient finalement plusieurs points communs, sauf sans doute le côté acheter des objets avec une histoire. Il aimait aussi ça, mais au vu de son boulot, il avait quand même pas mal d’objets derniers cris et en particulier sa télé et les nouvelles technologies. Cependant, étant proche de famille, il avait quand même quelques objets avec une histoire qui lui plaisait beaucoup. C’était aussi pour ça que ses deux tatouages avaient une histoire propre qui lui tenait à cœur. Mais ce qui semblait être une façon de mieux la connaître se retourna contre lui. La jeune femme n’était pas du tout d’accord avec ce qu’il venait de dire et ce fut à lui de mal prendre ce qu’elle insinuait. Alors, il fit en sorte d’être plus direct. Il n’appréciait pas qu’elle le traite ainsi et qu’elle pense qu’il était du genre macho et qu’il la pense être une petite chose fragile. Ca n’était pas du tout ce qu’il faisait et il le fit clairement savoir, tout en gardant les bras croisés contre son torse. Haussant les sourcils à ses propos, il ne s’était pas du tout attendu à ce que lui dise une chose pareil. Comment ça il pouvait avoir qui il voulait ? Quand elle pointa du doigt son physique, il soupira lourdement.

    Et après c’est moi qui vous prendre pour une femme fragile alors que vous pensez que parce que je ressemble à ça, comme vous dites, je suis censé faire tomber toutes les femmes ou je ne sais quoi ? Je sais que mon physique peut m’ouvrir des portes, mais c’est uniquement la vôtre que je veux ouvrir.

    Non ça n’était pas une mauvaise métaphore sur le sexe, mais bel et bien la vérité.

    En quoi cela est-ce suspect ? Je n’ai pas le droit d’apprécier une femme comme vous ? Sûre d’elle, indépendante, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et sexy ? Désolé de vous l’apprendre, mais vous êtes bien plus attirante que vous semblez l’imaginer.

    Autant tout lui dire non ? Voilà ce qu’il pensait d’elle et si finalement ça ne lui allait pas, alors il ne viendrait plus l’importuner. Mais, il décroisa les bras à ce qu’elle ajouta.

    Merci.

    Il appréciait le fait qu’elle s’excuse.

    Vous comptez me mettre dehors du coup ou on peut quand même dîner ensemble ?

    Au vu de la tournure de la soirée, il se demandait si elle voulait encore le voir chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mer 11 Avr - 17:02


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Son chez elle c'était un endroit important pour elle, parce que même si elle n'y passait pas autant de temps qu'elle l'aimerait, c'était là oùelle se sentait en sécurité et où elle trouvait sa paix une fois la journée terminée, aussi tard que celle-ci se termine. Ici elle pouvait danser en cuisinant si ça lui plaisait, elle pouvait se lever à pas d'heures la nuit et bosser sur son ordi si l'inspiration lui venait et personne n'en serait dérangé ou lui ferait la remarque. C'était sa liberté, sa bulle de calme dans un monde agité qu'elle côtoyait en en voyant souvent le pire côté. Et peut-être que c'était aussi peut-être pour ça qu'inconsciemment elle ne voulait pas non plus se retrouver avec un type qui viendrait perturber cette équilibre là. Mais oui, pour Lani, c'était plus une question de doute. Pas en elle, ça non, mais plus envers les réelles intentions de son voisin envers elle. Elle ne tenait pas à le laisser entrer dans sa vie si c'était pour qu'il finisse par se foutre d'elle au final. C'était bien la dernière chose dont elle avait besoin et voilà pourquoi elle avait tant de mal à ne pas se montrer si distante avec lui, bien différente de la personne qu'elle pouvait être autrement. Les paroles du jeune homme la firent donc réagir plus violemment que ce qu'elle ne l'aurait voulu pour le coup et elle ne s'en rendit compte que lorsqu'il le lui fit remarquer. Il fallait donc qu'elle lui fasse part de son point de vue à elle, lui expliquer pourquoi elle était sceptique même si elle était consciente que la raison était superficielle quand on y pense vu qu'en effet, comme il le lui dit ensuite lorsqu'il repris la parole, elle aussi se montrait hypocrite concernant son physique, estimant qu'un mec comme lui ne pouvait pas avoir envie d'une relation sérieuse avec une femme plus âgée que lui. Non sans aussi s'excuser d'avoir pu le blesser par son comportement, vu que ça n'était pas son intention à la base.

Lani ne s'attendait pas à ce qu'il réponde de cette façon, elle ne s'attendait pas à ce qu'il soit franc avec elle en vérité, toujours persuadé que tout ça n'était rien d'autre qu'une lubie pour lui. Mais plus il parlait et plus elle commençait à se dire qu'il n'avait pas l'air de lui mentir. Elle avait pu observer des dizaines et des dizaines de personnes en salle d'interrogatoire et de ce qu'elle pouvait en dire, il ne semblait pas lui sortir des mensonges. Il est vrai que certaines personnes savaient aussi rendre leurs mensonges convaincants, mais si tout ça n'était rien d'autre qu'une tentative de la mettre dans son lit pour jouer, il aurait plus vite fait d'abandonner le navire devant tant de résistance. Or il restait toujours là, exposant ce qui selon lui la rendait si attirante à ses yeux. Ce qui était quand même un brin gênant pour elle vu ce qu'elle venait de lui faire juste auparavant mais elle n'en laissait rien paraître. « C'est suspect parce que les hommes de vote âge ne sont pas les plus adeptes des relations stables, et je parle d'expérience. Je sais que c'est injuste de vous mettre dans le même panier mais je ne vous connais pas assez pour présumer que ça n'est pas votre cas. » dit-elle alors, reposant sa bouteille sur le comptoir devant elle. « Sans compter que vous venez d'admettre que vous m'observiez, ce qui généralement n'est pas bon signe si j'en crois mon expérience auprès de la police. »ajouta-t-elle avec une légère pointe d'humour, car elle avait dit ça tout en ayant un léger sourire aux lèvres. Était-ce sa façon à elle de baisser la garde et de flirter ? Hum, difficile à dire mais elle espérait que ce petit mot d'esprit débloquerait la situation qui était encore un peu tendue malgré tout.
made by black arrow[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Lun 16 Avr - 18:44



    Il pouvait comprendre qu’elle était sur ses gardes. Après tout, les mecs lourds ça existe. Il avait sans doute été dans cette catégorie sans s’en rendre compte. Mais le fait qu’elle lui parle de la sorte lui fit mal. Il avait bien compris qu’elle était une femme directe, mais là, ça avait vraiment touché un point sensible. Il décida donc de se reprendre et de lui dire clairement ce qu’il pensait de tout ça. Oui, elle avait le droit de se protéger, mais non elle n’avait pas besoin d’attaquer directement à la jugulaire. Peut-être était-ce une déformation professionnelle, mais il n’était quand même pas un suspect. Si ? Il ne voulait pas que ça soit le cas. D’accord, il flirtait souvent, mais ça n’était pas pour la déranger, c’était parce qu’il restait malgré tout un homme et qu’elle lui plaisait vraiment. Donc, ce fut avec détermination qu’il se laissa aller à tout lui expliquer. Puis, quand elle répondit, il fut attentif, là laissant s’exprimer à son tour. Pour le début, il ne pû s’empêcher de lui faire remarquer qu’elle aussi avait visiblement une vision de lui. Avec son physique plus qu’attrayant, oui il savait ce que ça pouvait faire sur les autres, mais il n’en jouait pas. Au contraire, il savait ce que ça pouvait apporter de négatif et il n’en voulait pas. Disant les choses clairement, il espérait qu’elle comprendrait. L’entendre ensuite s’excuser fut apprécié de la part de Colin. Elle semblait avoir compris qu’elle avait été dure avec lui, ce qu’il apprécia. Seulement, avec tout ce qu’ils venaient de se dire, le jeune homme ne savait pas si elle allait le mettre dehors ou pas. Malgré tout, elle reprit la parole pour lui indiquer ce qu’elle pensait de tout cela. Il ne pouvait pas dire qu’elle avait tort. Au contraire. Mais, il décida d’être vraiment franc avec elle à partir d’aujourd’hui. En la voyant sourire, il en fut ravi et se passa une main dans les cheveux un peu mal à l’aise.

    Vous avez raison sur ce point. Vous dire ça est sans doute un peu flippant.

    C’est vrai, mais il n’avait pas pû s’en empêcher, mais il se reprit et esquissa un sourire à son tour.

    Vous avez aussi raison sur le fait que vous ne me connaissez pas. Alors, c’est justement l’occasion de faire connaissance. Je ne vous demande pas d’être collé l’un à l’autre, mais au moins de se voir de temps en temps. D’apprendre à nous connaitre et si jamais qui je suis ne vous intéresse pas, j’espère au moins qu’on pourra rester en bons termes.

    Pas de pression, juste se voir, parler, manger, pourquoi pas sortir. Des choses simples qui leur permettraient de faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mer 18 Avr - 18:23


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Elle en avait croiser des mecs lourds, plus que ce qu'elle n'aimerait l'admettre même. Le genre de gars à croire que des phrases comme "ton père doit être un voleur parce qu'il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux" ou les moins poétiques du style "si t'es aussi bonne au lit que ce que je vois là, je signe tout de suite" étaient vraiment la meilleure façon d'aborder une femme ayant un minimum de respect pour sa propre personne et surtout, une cervelle pour comprendre que ce mec était à éviter à tout prix.Donc non, Colin n'entrait pas dans cette catégorie là car il n'avait pas sorti une seule de ces phrases là jusqu'à présent. Il était simplement persistant, un peu trop pour que la jeune femme ne pense pas qu'il y ait effectivement quelque part anguille sous roche. Ce qu'elle lui confirma lorsqu'elle pris la parole après qu'il lui ai fait comprendre qu'il était blessé par son comportement envers lui, qui se basait en effet sur des présomptions erronées. Lani savait avouer ses torts quand ils étaient évidents et là oui, elle était aller trop loin en disant qu'elle ne pensait pas qu'un Apollon comme lui pouvait être intéressé par une femme comme elle vu qu'il pouvait avoir qui il voulait. Mais au moins tout ça leur avait permis de vider leurs sac et de détendre un tant soit eu la situation, même si cette dernière devait semblait toujours aussi tendue pour lui après ce que sa voisine venait de lui dire. C'est sûr qu'après un tel échange, elle pourrait tout aussi bien avoir envie de le ficher dehors et de ne plus lui adresser la parole, mais son regain d’honnêteté avec elle l'encourageait à lui donner une chance. Aussi elle repris la parole pour dire qu'elle avait tort de le juger ainsi mais qu'il aurait peut-être du éviter de lui dire qu'il l'observait, surtout sachant ce qu'elle faisait pour gagner sa vie, le tout sur un ton bien plus tendre que celui qu'elle avait eu envers lui jusqu'à maintenant.

Une branche d'olivier tendue de sa part, même si elle ne le montrait pas forcément, ne voulant pas lui donner de faux espoirs prématurément. Elle haussait une seconde les sourcils pour souligner ce qu'il venait de dire, oui, c'était un peu flippant mais elle le laissait parler puisqu'il semblait vouloir dire quelque chose à présent qu'ils avaient clarifiés les choses entre eux. Sa proposition était raisonnable en effet, apprendre à se connaître petit à petit, sans pression et sans promesse. Voir si quelque chose allait se passer ou non. Car ce qu'elle ne disait pas, c'est qu'intéressée, elle l'était mais elle écoutait plutôt sa raison que son coeur, vilain défaut mais qui lui avait permis de préserver ce dernier justement. « Donc pas de rencards mais plutôt des intermèdes propices à la discussion ? Hum, ça me semble une proposition raisonnable oui. » dit-elle en opinant doucement de la tête. Et ça l'était, ils pouvaient soit refaire un repas comme ils étaient en train d'avoir ou des sorties au ciné ou au musée, histoire d'apprendre à se connaître dans un cadre neutre. « Mais mes horaires ne vont pas être un problème pour vous ? » demanda-t-elle en le fixant. Après tout, il l'avait dit lui-même, il avait remarqué qu'elle rentrait tard, une contrainte qu'elle ne pouvait pas mettre de côté comme elle le voulait et elle savait que ce point là posait souvent problème. Un de ses ex-prétendants n'avait pas aimer du tout même, de ne pas la voir assez ou de ne jamais rien pouvoir prévoir à cause de ça. Autant donc aborder le sujet tout de suite puisque c'était ce qui serait sans doute le plus problématique pour mettre tout ça en place.
made by black arrow[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mar 24 Avr - 16:44



    Tout avait été mis à plat. Chacun avait dit ce qu’il pensait et finalement ça avait amené à un moment un peu gênant pour Colin. Il avait pensé que Noelani était une femme forte, n’ayant pas besoin d’un homme et il avait eu raison. Seulement, elle aussi avait une façon de le voir. Leurs visons étaient erronées et avoir pû se le dire ouvertement de la sorte n’était pas une mauvaise chose. En tout cas il l’espérait. Il eut quand même un doute, voulant savoir si elle préférait le voir partir plutôt que de rester pour dîner. Heureusement, elle semblait accepter sa présence désormais et il en fut rassuré. Mais, il fallait avouer que la façon dont il avait dit qu’il l’avait observé pouvait en effet être mal interprété et devenir quelque chose de flippant. S’expliquant donc sur ce point, il continua sur sa lancée. Parlant du fait qu’ils pouvaient y aller doucement, il ne voulait pas du tout lui mettre la pression. Juste se voir de temps en temps, discuter, dîner, sortir, aller se promener. Bref, faire des choses normales comme deux adultes normaux. Apprendre à se connaître et voir où ça les mèneraient et si elle ne voulait rien de plus, alors ils pourraient simplement redevenir des voisins qui se croisent de temps en temps. Evidemment, il aimait moins cette dernière option, mais il n’irait pas lui forcer la main. En écoutant sa question, il hocha la tête et fut soulagée de savoir qu’elle appréciait cette proposition. A sa seconde question, il haussa les épaules.

    Je ne peux pas dire non de façon catégorique.

    Il ne voulait pas lui mentir, ça pourrait peut-être poser problème, il n’en savait rien tant qu’ils ne verraient pas comment ça se déroulerait sur le long terme.

    Peut-être, mais je travaille toute la journée chez moi, parfois je le fait aussi pendant la nuit. Etre son propre patron a ses avantages comme ses inconvénients. Je ne peux pas dire que ça ne posera pas de problèmes, il faudra voir avec le temps je pense.

    Ca voulait dire un peu d’engagement de leur part, mais s’il voyait qu’elle n’était pas intéressée et qu’elle préférait passer plus de temps à son travail, alors il ne s’imposerait pas.

    Et puis qui sait, peut-être qu’avoir un homme comme moi qui vous attend le soir vous fera rentrer plus tôt.

    Souriant en coin, il voulait mettre une petite note d’humour dans cette conversation sérieuse. De plus, il revenait sur le fait qu’elle avait clairement dit qu’il était bel homme et ça prouvait qu’il n’était pas énervé après ce commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Mar 1 Mai - 12:04


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Il fallait parfois se confronter pour pouvoir se comprendre, et ils venaient d'en fournir l'exemple. Sans cette mise au point sincère et un tel échange, ils n'auraient sans doute jamais pu véritablement se parler de façon plus constructive, chacun continuant de camper sur ses positions sans jamais vraiment avoir la chance de savoir ce qui était vrai ou ne l'était pas. Quand on dit que la communication était toujours un outil essentiel dans la bonne marche des choses, ça n'était pas que des mots en l'air. Ils pouvaient donc à présent parler de façon plus posée et Lani ne comptait pas le mettre dehors malgré ce qui venait de se passer. Il avait fait l'effort de lui apporter le dîner et de revenir la voir en dépit de son apparente froideur, il méritait donc qu'elle lui laisse une chance. Son idée était acceptable, y aller graduellement, en passant du temps à deux pour apprendre à se connaître mieux. C'était raisonnable et moins stressant que de se poser des questions comme ça, sans contexte. Seulement, elle était quand même assez absente avec ses cours et son boulot, il serait donc sans nul doute compliqué de trouver des moments où ils seraient disponibles tous les deux. Lani demandait si ça serait un problème pour lui, pas qu'il croit qu'elle y mettait de la mauvaise volonté mais elle ne pouvait pas non plus lâcher des dossiers juste pour sortir, ça n'était pas très professionnel. Écoutant sa réponse, elle acquiesça de la tête. Ils devraient s'arranger comme ils le pourront, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. « Vous avez raison, et je me dis qu'en s'échangeant nos numéros, se prévenir par textos quand l'un ou l'autre est libre pour prévoir quelque chose serait le moyen le plus simple d'organiser ça. » C'était après tout le meilleur moyen qu'ils puissent en effet s'organiser pour se trouver un créneau pour passer un peu de temps ensemble comme convenu.

Il faudrait bien sûr qu'elle tente d'aménager un peu plus ses horaires mais elle trouverait bien comment faire, et puis comme venait de le souligner Colin, pour sa part, vu qu'il était son propre patron, il aurait peut-être un peu plus de souplesse dans son emploi du temps pour faire en sorte qu'ils puissent se voir. Et au pire des cas oui, si après quelques sorties ça ne donnait rien, ma foi, ils en resteraient là et continueraient d'avancer chacun de leur côté. Elle tentait déjà de réfléchir à comment faire tout ça quand le jeune homme repris la parole et dit que le fait d'avoir quelqu'un comme lui qui l'attendait chez elle le soir pourrait la faire rentrer plus tôt, elle pencha la tête sur le côté en haussant un sourcil, air de dire "est-ce que vous avez vraiment dit ce que je crois que vous venez de dire" avant de la redresser et de la secouer doucement. Son commentaire avait fait mouche, ça serait une bonne raison pour elle de rentrer plus tôt, mais ça elle n'allait pas le lui dire et surtout, elle n'allait pas lui montrer qu'il avait marqué un point. « Hum, ça dépend je dirais. Du type d'accueil que cela implique je veux dire. » dit-elle en reprenant un peu de son plat tout en évitant soigneusement de le regarder directement, sinon elle allait se mettre à rire et vendre la mèche toute seule. Bah oui, s'il voulait tant la faire rentrer plus tôt le soir, autant qu'il lui donne autant de raisons de le faire, pas vrai ? Et elle voulait voir s'il allait continuer ou non de tenter de la soudoyer en avançant ses arguments physiques ou s'il avait d'autres cartes dans sa manche à lui dévoiler pour la convaincre.
made by black arrow[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Dim 6 Mai - 21:46



    Il était content d’avoir pû lui dire ce qu’il pensait de tout ça. Au moins elle savait qu’il n’était pas du genre à juste vouloir une partie de jambes en l’air sans rien de plus. Il était honnête et sérieux. Ce qui faisait peur parfois, mais visiblement sa voisine ne l’était pas. C’était donc un bon point pour lui. Elle ne le mettait pas non plus à la porte, donc encore mieux. Seulement, comme il venait de le lui dire, le fait qu’elle rentre tard n’était pas forcément un problème. Ca pouvait le devenir, mais il ne pourrait pas le lui affirmer. Après tout, lui aussi bossait toute la journée, voir même la nuit parfois. Donc, il ne pouvait pas lui dire qu’elle devait rentrer à telle heure ou sinon il n’y aurait rien entre eux. Ca n’était pas juste pour elle et il n’allait pas lui dicter sa conduite. Elle vivait avant que lui n’arrive dans sa vie, donc il n’allait pas tout changer comme ça. Mais, il pouvait accepter le fait qu’ils verraient sur le long terme ce que cela pourrait donner. En la voyant acquiescer, il fut attentif à ce qu’elle disait et i devait avouer qu’il appréciait le fait qu’ils soient d’accord.

    Tout à fait.

    Sortant son portable, il ouvrit le répertoire de ce dernier et tendit le téléphone à la jeune femme. A elle d’y inscrire son numéro et ça serait donc un second pas pour eux. Mais il n’avait pas pû s’empêcher de faire une remarque un peu plus légère. Il avait en effet reprit ce qu’elle avait dit quelques minutes plus tôt sur son physique pour expliquer qu’avec un homme comme lui qui l’attendait, elle aurait une raison de rentrer plus tôt chez elle. En la voyant pencher la tête et hausser un sourcil, il se mit à sourire. Elle n’était pas dupe et puis ça l’amusait de la voir réagir de la sorte. Prenant alors un ai particulièrement sérieux, il croisa les bras sur son torse, mettant en valeur ses bras par la même occasion.

    Quel type d’accueil ? Voyons voir …

    Il fit mine de réfléchir avant de la fixer, amusé du fait qu’elle ne regarde plus dans sa direction.

    Un bon dîner. Je ne suis pas un super cuisiner, mais je me débrouille plutôt bien. Donc un bon dîner, un bain moussant pour que toutes les tensions de la journée sortent de votre corps, pourquoi pas un massage intégral.

    Décroisant les bras, il commença à manger un peu avant de reprendre la parole.

    Pourquoi pas un massage des pieds si vous avez été debout toute la journée. Ou alors juste être là si vous ne voulez pas parler. Sinon il y a aussi la possibilité d’être plus direct et de me sauter dessus. Je ne dirais pas non non plus.

    Amusé, il continua de la fixer, voulant voir si elle objecterait au fait que ça serait elle qui céderait au sexe la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Jeu 10 Mai - 11:29


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Les relations sérieuses ne lui avaient jamais fait peur à vrai dire. S'engager pleinement dans quelque chose lui parlait, et elle le prouvait avec son boulot d'ailleurs. Bien sûr, c'était totalement différent comme engagement que d'être en couple mais ça avait quand même pas mal de similitudes. Alors oui, Noelani était quand même plus rassurée de savoir, qu'en principe -il pouvait la mener en bateau après tout, ça ne serait pas la première fois qu'un homme lui mentirait pour obtenir ce qu'il voulait d'elle- Colin n'était pas un type qui collectionnait les aventures sans lendemain. Elle avait quand même tendance à le croire, ne décelant pas de signes qui pourraient lui faire penser qu'il était en train de lui mentir. Tant mieux, parce s'il y a bien une chose qu'elle détestait particulièrement chez un homme, c'était qu'il essaie de la prendre pour une idiote. Elle acceptait donc le plan qu'il proposait, qui consistait à y aller à leur rythme, en apprenant à se connaître plus durant des occasions sociales qu'ils conviendraient ensemble. Car comme elle l'avait dit, ses horaires étaient sans doute moins adaptables que les siens puisqu'il travaillait chez lui. Le meilleur moyen d'être efficace pour s'organiser était de s'informer mutuellement quand l'un ou l'autre aurait du temps disponible, l'échange de leurs numéros était nécessaire pour ça et elle pris son téléphone lorsqu'il le lui tendit pour qu'elle y entre ses coordonnées, lui donnant raison sur ce point. Ceci fait, elle le lui retournait, mais avant de pouvoir lui tendre le sien pour qu'il en fasse autant, il repris la parole et argumenta que d'avoir un homme comme lui qui l'attendait chez elle le soir pourrait éventuellement lui donner une bonne raison de rentrer plus tôt.

Oh elle le voyait venir de loin sur ce coup, ça se voyait d'ailleurs à la tête qu'elle fit face à ce qu'il venait d'avancer. Et aussi pourquoi après lui avoir demander en quoi cela consisterait selon lui exactement, elle détournait la tête pour ne pas montrer qu'elle était amusée par sa tentative. L'écoutant répondre, tout en mangeant de son côté pour se donner une bonne raison de ne pas rire, elle aperçu du coin de l'oeil ses bras croisés et esquissa un sourire, car elle ne pu s'empêcher de se dire que ce geste était parfaitement volontaire de sa part et non pas parce qu'il réfléchissait. Une technique bien masculine employée pour en imposer en mettant en valeur ses bras. Comme si elle n'avait pas déjà remarqué qu'il était musclé de nature. Hochant simplement la tête à ce qu'il venait de dire, Lani devait bien admettre qu'elle ne dirait pas non à un bon bain relaxant après une longue journée, suivit d'un bon repas. Sa proposition tenait la route jusque là. « Ça sonne prometteur. » concéda-t-elle au jeune homme, qui reprenait la parole après quelques bouchées de nourriture avalées. Elle allait acquiescer à nouveau avec ce qu'il venait d'ajouter mais  il terminait en disant qu'au pire, elle pourrait tout aussi bien se jeter sur lui et qu'il n'allait pas objecté à ce qu'elle le fasse, si c'était ce qu'il lui fallait pour se détendre. « Voyez vous ça. » dit-elle en feignant la surprise. Un homme refusant qu'une femme lui saute dessus ? Ça serait une première. « Mais ça contredirait la décision d'y aller progressivement, si je ne m'abuse. Que dois-je en conclure ? Que vous voulez y aller doucement mais pouvoir en profiter quand même ? »
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newbie
avatar

› age : 34 ans.

› posts : 32
› inscrit le : 19/03/2018
› avatar : Chris Hemsworth.
› copyright : Angie.
› multicomptes : Lian Wang.


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Sam 26 Mai - 20:04



    Mentir, il l’avait fait par le passé et ça ne s’était jamais bien terminé. Mentir à ses parents ou ses frères et sœurs s’était toujours retourné contre lui. Donc depuis, il ne le faisait plus et de toute façon, il savait que ça n’était pas une bonne chose. Du coup, il avait fait en sorte d’enlever tout mensonge de sa vie. La jeune femme pourrait donc dire qu’en effet, il ne lui mentait pas. De plus, il savait que ça risquait de la faire s’éloigner encore plus, il valait mieux être franc. Il appréciait aussi ça chez les autres, il pouvait donc l’être à son tour. Puis, il donna son plan d’action. Faire les choses ensemble, à leur rythme. Sortir dîner, aller au cinéma ou au musée, ou ailleurs. Prendre leur temps et faire comme bon leur semblaient, sans pression. L’idée semblait plaire à sa partenaire et il en fut ravi. Tendant finalement son portable, il la laissa y écrire son numéro. Mais, il ne pû s’empêcher de faire une remarque. Elle venait de dire qu’elle avait des horaires qui pourraient être embêtants, mais Colin indiqua qu’avec un homme comme lui qui attendait son retour, elle pourrait sans doute rentrer plus tôt. Evidemment, il reprenait ce qu’elle avait dit plus tôt, juste pour l’embêter et pour mettre un peu d’humour dans cette conversation. Noelani voulait alors en savoir plus. Comment pourrait-il l’accueillir le soir venu ? Commençant par croiser les bras pour mettre en valeur ces derniers, il fit mine de réfléchir avant de répondre. D’abord les bases. Un bon bain chaud, un dîner fait maison. Puis, un massage si elle appréciait cela. Pourquoi pas aussi un massage des pieds, il savait que parfois certaines femmes aimaient ça. Elle semblait d’accord avec lui. Proposant également d’être juste présent pour elle, avant évidemment de pencher vers le sexe. A ses questions, il secoua la tête.

    Ca ne veut pas dire qu’on ne peut pas y aller progressivement. Un soir ça peut être le dîner. Un autre soir, le massage. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous décidiez que finalement juste le sexe pourrait être un remède contre une mauvaise journée.

    Buvant un peu, il gardait son sourire, sachant qu’elle pourrait lever les yeux au ciel, mais ça l’amusait d’avance.

    Le sexe peut arriver d’ici trois mois, six mois ou plus. C’est à vous de juger, mais il y a une chose qui risque d’être compliqué à attendre pour moi je dois dire.

    Baissant les yeux pour fixer ses lèvres, il mit quelques secondes, avant de la regarder à nouveau dans les yeux, pour lui faire comprendre que s’il pouvait au moins l’embrasser de temps en temps, il ne s’en priverait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je vieillis, je reste sexy !
avatar

› age : cinquante et une années au compteur, croyez-le ou pas.

› posts : 44
› inscrit le : 13/03/2018
› avatar : lucy liu.
› copyright : Shiya (avatar); tumblr (gifs); okinnel (code signature)
› multicomptes : mister campbell


MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   Jeu 31 Mai - 18:01


faire le premier pas
bringing food as a peace offering ? clever...

Par déformation professionnelle dira-t-on, elle savait d'expérience qu'à moins d'avoir une excellente mémoire et réponse à tout, les mensonges finissaient toujours par refaire surface et entraîner les menteurs sur le chemin qu'ils tentaient vainement d'éviter en premier lieu. Qu'il s'agisse de tromperie, de fraude ou bien sûr dans le pire des cas, de meurtres. Puis à force elle avait appris à aiguiser son instinct sur ces choses là, donc mieux valait en effet pour Colin qu'il ne s'amuse pas à tenter de la mener en bateau où il le regretterait amèrement car en effet, ça serait un bon moyen de la faire s'éloigner encore plus alors qu'il voulait l'opposé. Écoutant donc ce qu'il proposait afin qu'ils puissent apprendre à se connaître avant d'envisager quoi que ce soit d'autre comme rapprochement, elle devait admettre que ça tenait la route. Ils y iraient petit à petit, à dose correcte pour ne pas trop en dire mais en découvrir assez, oui, l'idée était bonne. Mais bien évidemment, le jeune homme évoqua à la fin de son énoncé le fait qu'elle pouvait sinon tout à fait lui sauter dessus au besoin, si elle avait une très mauvaise journée. Ce qui ne manqua pas de la faire réagir, vu que ça allait en pleine contradiction avec le fait d'y aller progressivement. Lui en faisant la remarque, elle affichait quand même une mine dubitative -bien que légèrement amusée tout de même-, face à sa réponse. « Vrai, mais encore faut-il que j'ai la garantie que ça donne bien le résultat escompté. » Venait-elle de sous-entendre qu'il devrait être à la hauteur avec elle lorsque ça arriverait ? Clairement oui, à son âge, elle n'allait plus se contenter d'un partenaire qui n'assurait pas de ce côté là, surtout qu'il était encore en pleine forme, vu leur différence d'âge.

Mangeant un peu plus de son plat tandis qu'il buvait avant de reprendre, elle fut tout de même un peu incrédule lorsqu'il affirma être capable d'attendre plus de six mois avant qu'ils n'en arrivent à ce stade. Les hommes restent des hommes, même les plus galants d'entre eux -ceux qui l'étaient encore de nos jours en tout cas-, pour eux le sexe faisait partie de la relation, à un moment ou un autre, dans le choix de poursuivre ou non cette dernière. Les statistiques étaient là pour l'attester. Mais elle fut surpris et haussa un sourcil à ce qu'il ajouta avant de sourire en le voyant faire. Les micros expressions du visage, les regards, beaucoup de personnes n'y prêtaient pas attention en parlant à quelqu'un, pour elle, c'était un réflexe et avec un tel regard, le message ne pouvait être on ne peut plus clair sur ce à quoi il pensait à cet instant là. « Langage non-verbal dans notre jargon, c'est comme ça qu'on appelle ce que vous venez juste de faire. Un geste, quasi imperceptible qui parle pour à votre place et corps défendant en général. » expliqua-t-elle en prenant un air détaché. « Donc admettons que je vous autorise ça, vous êtes certain de parvenir à vous contenter que de ça ? Dans l'hypothèse que je le fasse, bien entendu. » Oui, elle avait bien compris qu'il voulait l'embrasser. Regarder ses lèvres de cette façon, il fallait être complètement stupide ou aveugle pour ne pas saisir le message caché là-dedans. Elle voulait donc le taquiner un peu en retour vu que monsieur semblait si sûr de lui et qu'elle céderait face à lui tôt ou tard. Le pauvre, il ne savait pas encore à qui il avait à faire à ce niveau là…
made by black arrow[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faire le premier pas | Noelani.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire le premier pas | Noelani.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire le premier pas... du moins essayer (pv Lynn) TERMINE
» Lily-Rose N. Stevenson || Viens petite fille dans mon comic strip
» Sortir, c’est faire le premier pas pour tourner la page - Kaya L. Jager
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Questions au Galop des hippogriffes • Ben & Zoé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
50 Shades of Grey :: MANHATTAN, NEW YORK :: Lower Manhattan :: NoHo-
Sauter vers: